Pratiques sportives: rien de facile et les sports extrêmes, c’est pire !

Le drame d'une fillette trop tôt disparue dans un parcours d'hydrospeed nous rappelle que la nature est ingrate , et faut-il le dire que le sport et ses pratiques n'ont rien de tranquille. Il suffit de voir nos sportifs de haut niveau pour comprendre pourquoi ils sont si entourés de médical.

Alors oui, une rivière presque un torrent est un élément difficile et le fait que personne désormais n'entretienne les berges rendent les choses plus complexes. Et la course aux activités plus extrêmes les unes que les autres, avec des enfants de plus en plus jeunes rendent les drames possibles.

Nous le savons bien désormais comme organisateurs de centres de vacances, camps itinérants, séjours ados….La société de consommation pousse chaque fois à inventer, faire pratiquer des activités intenses sinon l'ennui gagne paraît-il ! 

Il faut donc redoubler de prudence et même là rien parfois n'y suffit.

Que ce drame, qui plonge une famille dans l'horreur de la perte d'un être cher; une collectivité dans le désarroi…permette, de réfléchir sur l'absolue nécessité de sécurité et d'évaluation des pratiques possibles en fonction des âges. Ces sports extrême, ne peuvent être regarder uniquement comme des plue-values touristiques de régions.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Autres articles qui pourraient vous intéresser.