Européennes: chronique d’une défaite prévisible pour le PS

Tous les ingrédients étaient réunis lors de cette campagne: une base sociale désabusée par l'absence de propositions d'un ps  nombriliste pendant et depuis le congrès de Reims; une crise boursière et sociale sans précédent et pas d'offres de rechange.
Ajoutez à cela un manque d'enthousiasme européen chez nos dirigeants (es) de tout poil qui défilaient sur les plateaux télés avec seulement l'envie de dénigrer le petit copain d'à côté et , nous à la base dans nos villes, on sentait venir un mauvais résultat pour nos listes. Je ne parlerai pas en plus d'un bulletin de vote illisible dans la pile des 28 listes et le tour est joué!
Alors, oui, nos électeurs ont boudé les urnes, ont préféré voter verts pour marquer le mécontentement.
 Hier en faisant la tournée des bureaux de vote dans ma ville, je n'ai pas perçu de désamour avec l'équipe locale d'élus et de militants, mais plutôt un regret de ne pas sentir d'envie nationale de proposer une alternative crédible. Combien de fois, ai-je entendu des électeurs me dire: "vos amis critiquent le président, d'accord, on sait, mais vous qu'est ce qu'ils proposent vos amis là haut ?"
Répondre à cette question, rendre visible notre envie de changer les rapports humains, arrêter de se déchirer sur des thèmes comme la sécurité dans nos quartiers…Et l'envie de faire confiance au Parti Socialiste devrait venir.
Et le nombril d'un éléphant ne donne pas réellement la volonté de renforcer les liens d'une gauche plurielle, unie, que sais-je ? mais en valeurs de combats pour nos concitoyens.
Je crois que localement cela se fait alors pourquoi ne pas s'en inspirer.
A Bondy le taux de participation est similaire au reste des villes, et de justesse, le Parti Socialiste reste la première force (l'un des rares bastions du 93). Certes! , Mais je ne peux me réjouir de la forte abstention de la bouderie de mes concitoyens vis à vis de la gauche.
Demain j'irai au conseil national du PS, j'en suis un suppléant, puisqu'il fallait faire de la place paraît-il pour des nouveaux. J'écouterai et verrai la capacité de construire collectivement des outils de reconquête, et si les élép^hants (es) veulent enfin un jour nous écouter, alors je serai disponible pour dire comment selon moi regagner la confiance au plan national en appliquant parfois des recettes locales qui marchent.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Autres articles qui pourraient vous intéresser.