Opération coups de poings à La Courneuve: la police ne fait pas recette

Lorsqu'à grand renfort de publicité auprès des journalistes, la ministre de l'intérieur promet de déranger les commerces illicites dans la cité des 4 000, elle veut rattraper la séquence des tirs à l'arme lourde contre les forces de police.
Naturellement, nous avons condamner cet acte, naturellement, nous réclamons de la tranquillité et de la sécurité pour chaque citoyen. Mais, une fois encore les gesticulations n'apportent rien. Franchement, la ministre et ses proches n'ont jamais dû lire de romans historiques ou policiers pour ne pas se douter que les dealers et caïds du coin vont se tenir au calme le temps que la tempête passe!
Car là est le drame pour nous: cette absence réelle de travail de fond, de moyens humains en permanence sur le terrain pour dénicher informations, rassurer les habitants, les mettre en confiance.
Les rencontres police- habitants ont montré une fois encore la distance incroyable entre le discours poli des autorités policières et les habitants; ces derniers se méfient, ont peur de travailler avec . Alors rien ne sert de se payer de mots et de coups d'éclat, c'est en profondeur que le travail doit s'opérer, pas avec des annonces à la presse, mais cela le gouvernement n'en veut pas, et nos cités en pâtissent.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Autres articles qui pourraient vous intéresser.