Zut: une interview manquée sur une radio périphérique, jeudi 1 Janvier.

Le jour de l'an, à mon âge, comme je dis en plaisantant, il faut reprendre ses forces. Donc après une petite promenade digestive, je somnolais devant la télé quand une fois encore le portable sonne…Non ce n'était pas un ami pour me souhaiter de bon voeux, mais un journaliste d'une grande radio périphérique qui voulait "faire un son" d'un maire de banlieue sur les voitures brûlées la nuit de la St Sylvestre à Bondy par exemple, sachant me dit-il que la Seine-Saint-Denis comme d'habitude…Vous connaissez la chanson.
Etant en famille et en province, vous pensez bien que toute la nuit mon portable était près de moi et mon adjoint de permanence enligne directe si besoin.
Bon le matin de bonne heure, le verdict tombe, nuit calme avec 3/4 voitures épaves brûlées à Bondy.
C'est peu me dit le journaliste, vous en êtes sûr?
Il me met la pression, je lui demande 10 minutes pour une ultime vérification (le son étant pour le 19 heures).
Ni une, ni deux, je dérange le commissaire de police…Même diagnostic.
Le journaliste me contacte à nouveau, je confirme mes chiffres, non mais alors!
Pas assez de voitures brûlées, il cherche une autre ville !
En fait, je crois qu'il cherchait l'anecdote et le sensationnel.
Tant pis pour cette radio périphérique qui n'aura pas enregistré ma belle voix…Et tant mieux pour BONDY et sa tranquillité. Mais il nous faudra faire encore mieux l'année prochaine avec "zéro voiture".

Autres articles qui pourraient vous intéresser.