DRAME: une semaine après

Mercredi difficile, car une semaine après trop de blessés restent avec un pronostic vital incertains. Les familles vivent dans l’angoisse permanente des heures qui s’égrennent.
Et puis cet après midi, nous accompagneront la famille Ankadis au cimetière de notre ville. Quel drame, tant de douleur pour Nacera sa famille et ses enfants. Nous sommes à ses côtés, elle le sait, mais rien ne remplacera la présence de son époux trop tôt disparu.
Nous serons là aujourd’hui, mais aussi dès le lendemain pour l’aider dans toutes ses démarches pour que sa famille se reconstruise sans oublier.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Autres articles qui pourraient vous intéresser.