Quand le test ADN fait son entrée

En autorisant sur la base du "volontarait" les tests ADN pour prouver les filiations, l’actuel gouvernement change la nature même de la philosophie ancestrale de la FRANCE, celle là même qui existait avant la Révolution Française sur la filiation.
On le sait bien, quel pays dont est issu un travailleur migrant, est-il en capacité de faire procéder aux tests ?
Ainsi le ministre de l’identité nationale eut empêcher tout rapprochement familial…Donc toute idée d’intégration, car le salarié ne sera jamais tout à fait chez lui ici en France, si sa famille n’a aucun espoir de le rejoindre.
Ce n’est pas une bonne méthode, et c’est donner un mauvais signe aux pays voisins. A moins qu’en plus, le gouvernement pense à trier, sans le dire, les pays où le test ADN sera vivement souhaité pour espérer faire venir son enfant.
Prêt à parier q’un Sénégalais, n’est ce pas Mme R. YADE, ne sera pas considéré de la même façon qu’un Australien.

Autres articles qui pourraient vous intéresser.