Hatoumata MAGASSA une réussite républicaine

A l’ occasion de la sortie du magazine EST-Ensemble, un joli portrait de notre jeune bondynoise . Elle excèlle aujourd’hui dans l’aide à la création de start-up à l’international.

Tout cela nous ramène à plus d’une décénnie, lorsque je voulais le meilleur pour nos jeunes à BONDY.

Ainsi, grâce à un prof de Jean-Renoir, Philippe DESTELLE, nous avons réussi à persuader la communauté éducative du lycée de BONDY, et trouver une oreille attentive chez Richard DESCOINGS, président de Sciences-Po PARIS.

Ainsi naissaient les classes prépa sciences-po. Très vite, mon idée simple, mais oh combien complexe, permettait à des jeunes de participer à des ateliers tout en préparant le bac.

Car j’ai toujours refusé le déterminisme social et culturel profondément ancré: dans les banlieues impossible d’entrer dans les prestigieuses écoles ou universités.

Sa maman « femmes-relais » à Bondy était très fière lorsque sa fille a décroché son visa pour Sciences-Po. Et je garde en mémoire son regard inquiet quand sa fille est entrée à Scinces-Po LE HAVRE.

Avec une grande détermination de travail, Hatoumata a prouvé à tout le monde que nous avions raison de croire en cette belle jeunesse des banlieues et quartiers populaires.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Autres articles qui pourraient vous intéresser.