Encore une contribution fiscale.

Décidément ce gouvernement est avide de la taxation tous azimuts!

Ainsi, les mutualistes ont reçu une lettre de leur mutuelle: une nouvelle taxe est née. 0.8% pour rémunérer les médecins en plus. Je décide donc  d’interpeller la ministre de la santé, coupable de taxes nouvelles.

Quelle question ?

 

J’ attire l’attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur l’entrée en vigueur d’une contribution fiscale.

 La ministre la destine à financer la prise en charge des nouveaux modes de rémunération des médecins.

De nombreux Français reçoivent depuis   décembre 2018 un courrier de leur mutuelle.  Le gouvernement  prévoit de nouveaux efforts de financement de notre système de santé.

Notamment dans la rémunération du médecin traitant liée au suivi de sa patientèle et des activités de prévention, d’éducation à la santé ou de formation.

Cette réforme se traduit  par une nouvelle contribution fiscale. Elle est de 0,8 % du montant de la cotisation annuelle. Elle vient  s’ajouter au montant global des cotisations pour 2019.

Et chacun le sait la mutuelle , ce n’est pas donné !

Une recette + pour l’état

 Le montant de cette taxe sera reversé intégralement à l’État. Cette augmentation de la fiscalité des contrats de santé grève fortement le budget des Français les plus fragiles.

Dans le contexte social difficile , je demande si une exonération de cette taxe peut être envisagée pour les plus modestes. Et à quel niveau de salaire ou de pension la ministre accepte d’exonérer.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Autres articles qui pourraient vous intéresser.