Dissolution ? Autre choix possible…

La crise des « gilets jaunes » n’en finit pas de traîner. En semaines de contestations et violences sans que malheureusement une confiance apaisée ne se tisse. Dès les premières occupations de ronds-points et le premier samedi parsemé d’actes de vandalismes, le président et son gouvernement ont pris cela à la légère… Quant aux partis d’opposition (dont le mien)  un silence approbateur avec le doux rêve de se refaire une santé! Hélas rien pas d’adhésion. Certes, les extrêmes Rassemblement National et France Insoumise y ont vu une troisième mi-temps à rejouer.

La parole publique est discréditée.

Né d’un ras le bol des taxes nouvelles sur les carburants et une contribution punitive à l’écologie d’avenir. Aujourd’hui tout y passe: chaque rond-point a son crédo, les réseaux sociaux bruissent de fausses nouvelles. Et le gouvernement flotte toujours!

Les mesures financières pour les plus modestes n’y font rien, selon moi. 

Que ce soit les 10 Milliards en cours de distribution ou le débat public rien n’y fait, la colère gronde et de samedis en samedis nous assistons impuissants aux violences extrêmes.
Je redoute, comme d’autres l’acte irréparable à l’une de ces manifestations.

Moi, je crois aux valeurs de notre République, à ses institutions, à la représentation politique, syndicale, associative.

Dès lors, même si elle n’est pas parfaite, la Vème République dispose de règles et de pouvoirs: Il faut les mettre en application.

C’est pourquoi, je pense personnellement , que le changement de gouvernement et de premier ministre n’aurait aucun effet. Aucun, parce que des ministres d’aujourd’hui le seraient demain, avec parfois un changement de porte-feuilles…Mais pas de logiciel de pensée.

C’est aux urnes qu’il faut retourner!

Monsieur le président, vous avez échoué, plus exactement en provocant un tsunami politique , vous nous avez fait disparaître , nous les vieux partis.

Mais vous n’avez pas su inventer une autre forme d’adhésion à votre image.

Beaucoup de gilets jaunes ont affirmés avoir voté pour vous et vos députés d’un monde nouveau.  Aujourd’hui ils vous haïssent au plus haut point.

Il fous faut endosser les habits de la Vème et dissoudre l’Assemblée Nationale.

Revenir devant le Peuple souverain, admettre cette intelligence citoyenne qui fait de chaque française et français un être intelligent qui sait en déposant son bulletin dans l’urne ce qui sera le mieux pour notre destin collectif.

Vos députés, celles et ceux de la République en Marche, iront dans chaque circonscription dialoguer et vérifier la pertinence de votre programme.

Quant aux partis traditionnels (comme le PS), s’ils ne souhaitent pas aujourd’hui un retour aux urnes, ils vous diront leurs peurs de voir l’extrême droite gagner.

C’est possible, tout comme est possible le mariage de la carpe et du lapin. Des extrêmes de gauche et de droite, comme en Italie.

 

Mais, nous pouvons aussi parier sur notre intelligence collective pour trouver avec le peuple apaisé , un nouveau contrat social.

Moi j’y crois! Moi je sais que c’est votre seul choix aujourd’hui.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Autres articles qui pourraient vous intéresser.