Britanniques et Français au chevet de la Paix: Palestine-Israël

LondresConfGilbert Roger s’est rendu lundi 12 décembre à un séminaire franco-britannique sur la paix au Proche-Orient organisé à Londres. La délégation française était composée notamment d’Elisabeth Guigou, présidente de la Commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale, et de Pierre Vimont, envoyé spécial du ministre des Affaires étrangères pour le Processus de Paix au Proche-Orient.

L’objectif de cette rencontre était de traiter d’un problème politique, juridique et moral. La politique européenne actuelle est fondée sur une relation avec les deux parties – l’État d’Israël (reconnu par la France en 1949 et par le Royaume-Uni en 1950) et la Palestine représentée par l’Autorité Palestinienne – et un soutien commun à la solution à deux États. La France et le Royaume-Uni sont des partenaires financiers clés de l’Autorité Palestinienne. Ils soutiennent tous deux les Résolutions 242 et 338 du Conseil de Sécurité des Nations-unies, l’Initiative de paix arabe de 2002 et la « Feuille de route » de 2003 – et condamnent toute attaque contre Israël depuis Gaza ou ailleurs, le blocus imposé par Israël contre Gaza et la construction de colonies israéliennes à Jérusalem-Est et en Cisjordanie contraires au droit international. A l’approche du cinquantième anniversaire de l’occupation des territoires palestiniens, et alors que la solution à deux Etats disparaît progressivement de l’agenda international et que le processus de paix semble bloqué, comment la France et le Royaume-Uni peuvent-ils aider à ouvrir un nouveau chemin vers la paix ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Autres articles qui pourraient vous intéresser.