Rentrée scolaire en Seine-Saint-Denis.

rentrée scolaireMercredi 31 août, Madame Béatrice Gille, rectrice de l’académie de Créteil, a organisé une réunion pour préparer la rentrée en Seine-Saint-Denis avec les parlementaires du département, à laquelle je participais.

A la rentrée, la Seine-Saint-Denis est dotée dans le premier degré de 503 emplois supplémentaires. Alors que sa démographie scolaire croît d’environ 1%, avec 2227 élèves supplémentaires, sa dotation augmente de 4,5 % par rapport à celle de la rentrée précédente. Concernant l’éducation prioritaire, les conditions d’encadrement et d’octroi de décharge de direction restent plus favorables en Seine-Saint-Denis. Dans le cadre de la mise en oeuvre de la priorité au primaire, le dispositif « plus de maîtres que de classes » est doté de plus de 100 emplois supplémentaires. Le panel des classes spécifiques est augmenté de 20 postes pour l’accueil des touts petits, tout en maintenant la possibilité d’accueillir des enfants de moins de trois ans dans des petites sections. 

En ce qui concerne le second degré, la dotation des collèges de la Seine-Saint-Denis est de 122 équivalents temps plein. Cet effort est très substantiel dans un contexte de hausse démographique très importante dans les lycées, qu’il faut également accompagner à hauteur des besoins recensés. L’éducation prioritaire, vecteur d’équité dans notre système éducatif, mobilise à nouveau d’importants moyens. Outre le volet indemnitaire important pour les personnels des établissements appartenant à la carte des réseaux d’éducation prioritaire stabilisée à la rentrée 2016, les dotations horaires sont abondées de moyens spécifiques :

– dans 27 collèges REP +, le financement de la pondération des heures effectuées par les enseignants représente 114 équivalents temps plein, destinés à la concertation des équipes, la formation et le dialogue avec les familles ;

– pour l’ensemble des 79 collèges de l’éducation prioritaire, la structure des établissements est établie avec un nombre d’élèves par classe inférieur à celui des autres collèges.

Le projet académique 2016-2019 fixe les priorités de l’action collective en faveur de la réussite de tous les élèves de notre territoire. Il se doit de répondre aux défis du présent, et donc de tout mettre en oeuvre pour élever le niveau scolaire de nos élèves, développer leur esprit critique et aussi anticiper leur insertion professionnelle.

Autres articles qui pourraient vous intéresser.