Prime d’activité: les premiers versements

La prime pour l’activité a été versée pour la première fois ce 5 février. Sa mise en place est d’ores et déjà un succès : 1,5 M de ménages ont déjà reçu la prime d'activité, représentant 2 M de personnes, dont 225 000 jeunes de moins de 25 ans. Le taux de recours est d’emblée proche de 50 % : les bénéficiaires comptent déjà 700 000 personnes de plus que ceux qui percevaient le RSA activité. Il n’est pas trop tard pour les retardataires : ils pouront toucher leur prime avec effet rétroactif au 1er janvier, s'ils la demandent avant le 31 mars. Cette prime représente 132 € par mois pour un salarié célibataire au SMIC, 97 € par mois s’il gagne 1300 € nets, 245 € pour un couple au SMIC avec 2 enfants.

La prime pour l’activité a été versée pour la première fois vendredi 5 février.

Déjà « un million et demi de ménages ont reçu la prime d'activité, cela représente 2 millions de personnes », dont 225 000 jeunes de moins de 25 ans (M. Touraine, 08/02/16).

La mise en place de la prime d’activité est d’ores et déjà un succès :
– Pour son 1er versement, le taux de recours « est d’emblée proche de 50% », à comparer aux 33 % seulement pour le RSA activité. Il s’agit « presque [de] l’objectif fixé » pour 2016.
– Les bénéficiaires comptent déjà « 700 000 personnes de plus que ceux qui percevaient le RSA activité ».
– Il faut poursuivre le travail de communication autour du dispositif. « Le taux de recours [visé], c'est par définition 100 % » (M. Touraine, 08/02/16).

Ceux qui n'ont pas encore effectué les démarches – auprès des Caf ou MSA – pourront percevoir leur prime avec effet rétroactif au 1er janvier, s'ils la demandent avant le 31 mars.

Pour rappel, cette prime représente 132 € par mois pour un salarié célibataire au SMIC, 97 € par mois s’il gagne 1300 € nets, 245 € pour un couple au SMIC avec 2 enfants.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Autres articles qui pourraient vous intéresser.