Les limites de la communication présidentielle

En fanfare et grosse caisse, c'est dans le hall de la préfecture transformée en un bunker que Nicolas Sarkozy est venu installé "son ami" le préfet ancien du RAID. Avec des vous allez voir ce que vous allez voir terminé la violence gratuite les bus caillassés, les agressions de femmes seules..

Une semaine plus tard, il s'en est allé bien sûr passant sur d'autres caméras, d'autres sujets et rien ne change dans notre département les bus de la CIF contourneront les cités populaires de Tremblay, Villepinte, Aulnay pour les éviter car les moyens dans les commissariats n'y sont pas!

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Autres articles qui pourraient vous intéresser.