construire un budget départemental dans les pires conditions

2010 sera une année noire pour les départements et tout particulièrement pour la Seine Saint-Denis. En effet, le projet du gouvernement N. Sarkozy est en réalité la disparition pure et simple de cet échelon démocratique. Alors quoi de mieux que de l'étrangler et l'asphyxier, pour mieux le faire disparaitre.

RSA, RMI, Protection de l'enfance, suppression de la taxe pro, transferts de charges comme la gestion du handicap, des personnels ouvriers des collèges (les TOS), voir le cadeau empoisonné des routes nationales données aux départements.

Jamais situation n'aura été si lourde, sans compter l'impact de la crise boursière et économique mondiale.

Alors oui, les conseillers généraux réunis en session aujourd'hui ne voient pas d'un bon oeil la construction budgétaire 2010. Les services publiques pourront ils être gardés à la hauteur des années précédentes? L' état doit en cumulé plus de 640 millions d'euros ! Et aujourd'hui au moment des débats 110 millions d'euros sont encore manquant pour équilibrer le budget départemental.

Prochain rendez-vous le 8 Avril prochain pour le vote général de notre budget de conseil général.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Autres articles qui pourraient vous intéresser.