police_municipale

Actualités locales à Bondy
mm

Christian ESTROSI, le ministre-maire aux colts d’or

Rien n'arrêtera les outrances des cadres  ou ministres de l'UMP. Signe d'une grande nervosité au fur et à mesure que les mois passent et les rapprochent de l'échéance 2012.

Il faut dire , pour leur défense, qu'ils n'ont pas la tâche facile, car au moindre fait divers, ici ou là en France, leur président de l'UMP, Nicolas SARKOZY va commenter, conspuer utiliser ses fonctions de président de la République pour renvoyer tout préfet qu'il juge incapable; mais rien n'y fait, la délinquance continue inexorablement à croître!

Que dire, que faire pour endiguer le marasme sans déplaire à leur président? Allez plus loin, plus en excès.

Lire la suite »
Actualités locales à Bondy
mm

Polices municipales, drame de Villiers S/Marne: quels enseignements?

Aucun mot, aucun geste ne remplacera l'horreur pour la famille de la policière municipale de Villiers S/Marne lâchement abattue par des gangsters!

Mais au-delà de ce drame, chacune et chacun s'interroge, d'autres s'engouffrent dans ce drame pour en sortir avec des gains syndicaux professionnels ou de sécurité.

J'ai pris le temps pour réagir, car à chaud tous les mots peuvent être complexes.

Maire de Bondy, cette ville de 54 000 habitants (es) , j'ai en gestion directe une police municipale. Elle a été créée il y a bien longtemps, bien avant 1995 date de mon élection aux fonctions de maire.

Mais nous l'appelions "Garde Urbaine" et nos agents territoriaux non-armés étaient habillés dans une tenue ne permettant aucune confusion avec le corps des gendarmes – nous en avions encore- et encore moins avec les policiers d'Etat ou CRS.

C'est sous le ministre PASQUA que les premières déviances , selon moi, sont intervenues: en effet en voulant placer sous un même vocable de "POLICE MUNICIPALE" et en demandant le même type d'uniformes "Bleu Marine" et des logos reprenant plutôt de près que de loin le sigle tricolore…Tous les ingrédients pour la confusion des genres étaient présents!

A cela c'est rajoutée la folle envie de maires ou de policiers municipaux d'obtenir le port d'armes. La boucle est bouclée.

Car enfin, notre système républicain, combien de fois faudra-t-il de dire et redire, repose sur le principe régalien: l'Etat est responsable de la sécurité des biens et des personnes, de la défense nationale et de la justice.

Pour le moins, nous élus (es) locaux pouvons contribuer à la sécurité des biens et des personnes, mais sans compromis, sans confusion des genres.

Hier, nous apprenions par voie de presse, que le ministre B. Hortefeux, ayant reçu les syndicats de policiers municipaux va donc promulguer une circulaire autorisant le port de TASER.

Mais depuis quand le ministre de l'intérieur est-il l'autorité responsable des polices municipales? Confusion encore!

Lire la suite »