Congrès socialiste: Un Hollande plus une Royal, plus un Delanoë et un Emmanuelli….

cela donnera quoi au juste? Car tel est le contour d’une majorité qui se dessine selon Juju ,dans une interview qu’il a donnée dimanche au journal Aujourd’hui.
Au passage, il est aussi disponible pour endosser le costume de premier secrétaire national du PS, au nom de cette alliance.
Il égratigne le pôle des reconstructeurs, en versant toute cette démarche dans l’opposition. Merci, mais franchement le contour de ce qu’il dénomme le pôle majoritaire, est le remake de ce que F. Hollande nous concocte à chaque congrès depuis 10 ans.
Et si cela débouche en plus sur une guerre larvée des prétendants à la désignation interne pour la prochaine présidentielle, franchement, que gagneraient les adhérents (es) du PS à reconduire une telle équipe soudée uniquement pour la photo d’entrée au congrès de Reims?
Oui, il faut reconstruire, c’est une nécessité absolue.
Nous avons , en fait, besoin de préparer notre organisation politique aux défis qui s’imposent à nous. La politique n’est pas le vase clos des débats internes, mais l’expression de chemins pour celles et ceux qui cherchent à inventer une société plus juste et plus fraternelle.
Comment répondre aux stress de nos concitoyens qui ne se reconnaissent pas dans la moins value sociale, économique, européenne et mondiale?
Le parti socialiste ne sera à nouveau audible nationalement qu’en répondant à ces interrogations et en traçant avec les citoyens les chemins pour une société plus fraternelle et respectueuse de chacun.
Nous avons "un fil" avec l’électorat au plan local des collectivités, appuyons nous sur ces terres d’expériences pour enrichir et notre pensée et notre méthode de gestion des grands sujets, au lieu d’apparaître comme des défenseurs de petites armées au service d’intérêts trop personnels.

Autres articles qui pourraient vous intéresser.