Essence chère, le gouvernement s’abrite derrière les règles de l’Union

Une fois encore, c’est la faute à l’Europe si notre hyper actif de président ne peut baisser les super profits engrangés par l’Etat au titre des taxes nombreuses sur le pétrole; sans compter les gains pharaoniques du groupe Total par exemple.
Notre sympathique gouvernement indique à qui veut l’entendre qu’aucune baisse de la TVA n’est possible pour la seule FRANCE.
Alors une idée: inviter la ministre de l’économie et des finances à comptabiliser les profits de l’Etat sur l’essence et répartir ces profits en 2. Ainsi une moitié pourrait être versée par l’Etat aux contribuables sous forme d’un chèque trop perçu en impôts divers.
Alors, Mme LAGARDE, votre opinion?

Autres articles qui pourraient vous intéresser.