Pour nos petits, la Seine Saint-Denis voit grand

Quel plaisir de voir ce matin un vote unanime de l’assemblée départementale  sur le plan de relance des modes d’accueil de la petite enfance.

C’était un thème phare de la campagne des socialistes pour le conseil général, et dès son discours d’investiture, Claude BARTOLONE, en avait annoncé la priorité absolue. Aujourd’hui c’est chose faite.

Et les élus (e) de Bondy ne sont pas restés inactifs dans la conception de ce plan, d’ailleurs Sylvine Thomassin aujourd’hui présidente de la commission a suivi de très près ce dossier.

Qu’en est-il? Plusieurs facettes, tout d’abord l’instauration du multi-accueil dans les crèches pour adapter le nombre de places aux rythmes des parents, 12 crèches départementales travaillent dès à présent leur projet de fonctionnement pour la rentrée de septembre. Autre point favoriser la création de places par l’accompagnement de projets de constructions (crèches communales, d’entreprises et micro-crèches).

Mais il faut aussi promouvoir les places chez les assistantes maternelles; nous avons donc créé une allocation pour aider directement les familles, car la pénurie de places en collectif pénalisait deux fois les parents, de par l’absence de place, mais aussi par le poids financier plus lourd, l’ APAJE, prestation accueil jeune enfant de la CAF ne suffisant pas.

Dès septembre les dossiers seront instruits (et premier versements en décembre) l’ADAJE: allocation départementale accueil jeune enfant, Seine Saint-Denis sera versée. Cette aide financière calculée selon les ressources et le nombre d’enfants à charge concernera plus de 6 000 familles. Chaque famille qui emploie une assistante maternelle pour la garde d’un enfant de moins de 3 ans se verra verser une allocation de 120 euros, 70 euros ou 50 euros chaque mois.

Nous nous engageons pour les familles.


La vidéo petite enfance

Autres articles qui pourraient vous intéresser.