Elections municipales & cantonales : Maribé DURGEAT, la fan de l’écologie douce

Oui, cela existe, toute forme de respect des plantes, des animaux, bref de la vie. Maribé est de ces femmes attentives au respect de la nature:

Durgeat_01
Je m’appelle Maribé Durgeat (Marie pour l’état civil). J’ai 53 ans, je suis mariée et j’ai trois grands enfants.

Je suis Bondynoise depuis 1956 avec deux petites échappées à Paris et en Auvergne.

J’ai des souvenirs magnifiques de mon enfance à Bondy, c’était un peu la campagne, il y avait beaucoup d’espaces verts, de grands arbres, de vastes jardins et même de beaux parcs.

J’ai été sensibilisée très jeune à l’esthétisme des villes, j’ai vu Bondy se transformer et perdre des atouts sur certains points mais en gagner sur beaucoup d’autres.

Je m’intéresse à l’écologie depuis mon adolescence et j’ai adhéré aux Verts en 2000.

Si je suis, avec les Verts de Bondy, sur la liste d’Union aux côtés de la tête de liste, Gilbert Roger, c’est que je souhaite que nous participions en tant qu’écologistes, à la gestion de la ville.

Il y a de nombreux domaines où Bondy a su mener une réflexion constructive et je pense que nous pouvons la compléter en apportant notre vision des choses. Notre démarche est plus en lien avec le réchauffement climatique, les économies d’énergie nécessaires et accompagner les gens dans leurs choix pour faire face à l’augmentation du coût de l’énergie. Il faut aussi repenser notre façon de consommer, ce qu’on peut faire pour limiter les déchets autant au niveau de la ville qu’au niveau individuel. Il en est de même pour l’eau.

Je suis persuadée, que faire partie de cette liste d’Union sur Bondy est un plus pour tous les habitants. En effet, notre programme est le reflet de nos expériences diverses, de ce que nous souhaitons pour notre ville. Enfin nous partageons les mêmes préoccupations en matière sociale et nous aimons tous vivre dans notre ville.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Autres articles qui pourraient vous intéresser.