Parti Socialiste: nous avons besoin de tous les talents!

La France va mal, et les citoyens les plus modestes aussi. Pire les français s’apauvrissent et la cohorte des fins de mois difficiles s’allonge. Alors, au moment où les électeurs comprennent le style pailletes et frous-frous d’un président attentif à son bonheur personnel et aux cadeaux fiscaux pour ses riches amis, nous n’avons pas besoin d’entendre les petites phrases assassines de positionnement des uns (es) et des autres.

La Gauche mérite mieux!

17 millions d’électeurs ont voté pour notre candidate et nous le savons, déjà avec les dissensions au sommet du PS, des électeurs se sont réfugiés chez Bayrou ou chez Besansnot. Ne gâchez pas ce potentiel en petites phrases publiées dans la presse pour démolir tous les talents.

Nous avons dans nos villes et dans nos quartiers besoin de tous les talents au Parti Socialiste. De tous les talents ceux de François, Ségolène, Dominique, Bertrand…Et les autres.

Dans moins de 2 mois, les français vont élire leurs exécutifs locaux, et nous voulons, nous devons être fier du Poing et la rose.

On ne peut localement passer notre temps à combattre la droite la plus décomplexée, convaincre que nous sommes porteurs d’espoirs dans ces quariers délaissés par le gouvernement Sarkozy, et vivre au rythme des coalitions qui se forment et se défont dans les petits bureaux de la rue de Solférino entre desamis si loin des réalités de terrains.

Rassemblez-vous! Faites revenir les amis comme Jack Lang …. Acceptez les propos de l’autre comme une contribution au débat fraternel entre socialistes pour sortir la France du marasme et de la déconfiture dans lequel nous entraine le roitelet de l’Elysée.

Vous feriez ainsi oeuvre utile pour les milliers de miltantes et militants investis sur le terrain des luttes, vous seriez enfin nos portes parole sur les ondes de radio et images Télé qui encore vous utilisent à ne plus savoir comment pour médire des uns et des autres.

Pour la présidentielle, pluisqu’elle taraude votre quotidien, nous avons du temps, nous avons des élections à gagner, nous avons des adhérents (es) à faire entrer dans la maison commune…Et qui sait, le moment venu, pourquoi ne pas faire comme en Italie ? Demander dans un vote ouvert à toutes celles et tous ceux qui se reconnaissent dans les Gauches de désigner Un (e) candiadat de toute la gauche dynamique et généreuse pour enfin durablement exercer le pouvoir non pour soi même mais pour les millions de femmes et d’hommes, qui sans la gauche, n’auraient aucun espoir de vie meilleure et solidaire dans ce monde.

Pouvons nous essayer ? Y êtes-vous prëts (es), que du positif sur nous même…

C’est mon voeu de début d’année.

Autres articles qui pourraient vous intéresser.