Quand les sondages nous éclairent

Les sondages sortis jour après jour donnent des tendances, par exemple il est pour moi faux de penser que le score de Le Pen sera bas autour des 10 %, car en 2002 il a passé la barre des 17 % puis des 18 % au deuxième tour (avec une mobilisation sans précédent de la gauche pour lui faire barrage). Le dernier sondage BVA pour Orange du 14 février est à mon sens intéressant, sur le cas Bayrou. Car le score donné à Bayrou est de 14 % (ce qui ne permet pas d’envisager d’être présent au deuxième tour) et l’institut de sondages précise que le report de cet électorat regagne au deuxième tour avec la pente naturelle son camp: la droite de Nicolas Sarkozy.
Dites-le autour de vous F. Bayrou est un faux nez de l’UMP ils sauront se retrouver.

Autres articles qui pourraient vous intéresser.