Restauration scolaire gratuite?

Images_32
Halte à la démagogie ! En faisant l’annonce de la gratuité de la restauration scolaire aux enfants des écoles élémentaires de leurs villes, les trois élus UDF de Seine-Saint-Denis oublient de dire qu’ils avaient mis de sérieux critères pour accéder au service. Et le million d’euros que cela leur coûte aujourd’hui sera nécéssairement payé par les contribuables via les impôts locaux.
Faut-il aller vers le « tout gratuit» ? Je ne le pense pas. En effet, chacun sait que tout a un coût et qu’il y a bien un payeur au bout de la chaîne.
A Bondy les tarifs s’étalent en fonction des revenus des parents, de la gratuité totale à 3,71 euros (et sur 13 barêmes divers pour réduire le coût).
Un repas est aujourd’hui acheté livré à l’école à plus de 3,38 euros, somme à laquelle il faut ajouter les coûts du personnel d’encadrement et d’accueil dans chaque self ! Bref, les familles qui sont au plafond ne paient même pas la moitié du service rendu.
Et puis des économies on peut encore en faire: exemple : nos repas sont achetés à l’unité de production de repas crée par les villes de Noisy et Bondy. Pourquoi la maire de Noisy (UDF) augmente -t-elle le loyer de charges d’emprunt de 2,78 % alors que le taux des emprunts diminue? Elle qui veut appliquer la gratuité pourrait déjà commencer par balayer devant la porte de ses services en baissant cette demande de remboursement (nous pourrions baisser le prix de revient de 0,50 centimes d’euros du jour au lendemain).
Cette demande est aujourd’hui restée sans réponse, Noisy préfère peut-être le spectacle à l’éfficacité

Autres articles qui pourraient vous intéresser.