Un débat participatif à Bondy

          

Images1_2
Un débat participatif à Bondy (hôtel de ville) sera organisé le 16 Janvier prochain par Désir d’avenir-Bondy.

Education, formation, qualification, accès à l’emploi, lutte contre toutes les discriminations

Notre système éducatif ne remplit plus sa promesse d’égalité républicaine : près d’un jeune sur cinq le quitte sans diplôme ou qualification reconnus. L’égalité des chances est pour partie un leurre et la ségrégation scolaire aggrave les ségrégations sociales et spatiales. Malgré le dévouement des personnels, malgré l’espérance des parents, malgré des réussites qui démentent le déterminisme social. Les moyens mobilisés pour les ZEP n’ont pas été à la hauteur du rattrapage voulu lors de leur création par la gauche. Hors rémunérations des personnels et bourses aux élèves, les établissements de ZEP restent plus pauvres que les autres.

Notre université est une des plus pauvres de l’OCDE. Nous consacrons moins de moyens par étudiant que par lycéen, ce qui est une situation unique. Nous devons donc remettre à niveau notre université, afin qu’elle trouve sa juste place en Europe et dans le monde. Par ailleurs trop d’étudiants s’engagent dans des filières qui ne pourront leur offrir les débouchés qu’ils attendent. Il est donc indispensable de mettre en place une orientation qui permette à chaque étudiant de faire en toute connaissance de cause ses choix. 

L’accès au premier emploi est déterminant, aujourd’hui, il y a trop d’inégalités entre les jeunes. Accéder à un premier emploi ou à un stage rémunéré dépend souvent des relations dont bénéficient les jeunes en raison de leur milieu social et auxquels les entreprises ne donnent pas suffisamment leur chance. Autre facteur aggravant, notre marché du travail se caractérise en outre par un recours aux formes précaires de contrat de travail plus important que dans la moyenne des pays européens.

Nous vous proposons d’ordonner le débat autour des questions suivantes :

1.Pourquoi la politique de l’Education Nationale qui visait à l’égalité des chances pour tous n’a-t-elle abouti qu’à une démocratisation en trompe l’œil ?

2.Comment aider tous les enfants à faire une bonne scolarité?

3.Comment réformer les Zones d’Education Prioritaire ?

4.Comment guider les enfants dans la modernité et les aider à se repérer dans un monde de savoirs diffus, fragmentaires et omniprésents?

5. Comment rendre à notre université les moyens de l’excellence ?

6. Quelle orientation mettre au service des étudiants ?

7. Comment lutter efficacement contre les discriminations à l’embauche ?

8. Comment permettre à chaque jeune de s’intégrer pleinement dans le marché du travail ?

ANNEXES

Chiffres clés

Source : l’état de l’école, direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance, ministère de l’EN, édition 2006

Dépense intérieure d’éducation : 6,9% du PIB

Enseignement du premier degré : plus du quart de la dépense intérieure d’éducation (4800 euros par élève)

Enseignement du second degré : 45% de la dépense intérieure d’éducation (8650 euros par élève)

1 280 000 personnes rémunérées par le ministère de l’EN, dont 78% sont des enseignants

85% des enseignants exercent dans le secteur public

6 600 000 enfants à l’école maternelle et au CP

6 000 000 au collège et au lycée (depuis 1994, le second degré a perdu 200 000 élèves)

2 200 000 étudiants

Près d’un jeune sur 5 quitte l’école sans CAP, ni BEP, ni baccalauréat

70% des élèves atteignent le niveau baccalauréat (général, technologique ou professionnel)

5 ans après la fin de leur formation initiale, 78% des bacheliers ont un emploi, 75% des titulaires de Cap ou BEP et 47% des jeunes sans aucun diplôme

près de 15% des élèves des collèges publics sont scolarisés en ZEP

1/3 des lycéens et 20% des collégiens ont recours au soutien scolaire payant.
Voici quelques pistes de réflexions.

Ségolène ROYAL est à l’écoute de tous les citoyens qui ont envie de participer par des propositions concrètes à sa campagne électorale. Vous êtes des citoyens experts alors n’hésitez pas à retenir cette date et venir participer. Les axes de ce débat seront transmis à l’équipe de Ségolène ROYAL et dès le début Février elle s’engagera par des propositions d’engagements d’actions par la preuve s’il elle obtient la confiance des électeurs.

         

Autres articles qui pourraient vous intéresser.