Saddam n’est plus, et après?

G.W. Busch a eu ce qu’il voulait, et avant le 2 Janvier prochain, date d’installation des démocrates aux commandes.

La pendaison ne règle rien du respect que nous devons à toutes les composantes de l’IRAK. La mort ne règle rien, les Européens le savent en ayant aboli la peine capitale.

Et le gouvernement irakien ne sort pas renforcé de l’exécution du tyran . La démocratie ne s’installera pas facilement dans ce pays, ou désormais les "occidentaux" n’offrent pas d’exemplarité à une population déchirée par cette guerre qu’ils n’ont jamais pour le moins comprise.

Encore un coup râté de l’administration Bush. Décidément il est temps qu’il s’efface car il ne laissera pas un grand souvenir de bonne gouvernance.

Autres articles qui pourraient vous intéresser.