L’arrêté municipal anti-jeunes, enfin suspendu

C’est fait, le tribunal administratif de Cergy Pontoise a enfin suspendu cet arrêté incongru pris par le maire de Montfermeil.
En tout cas, c’est aussi sur le fond un véritable camouflet pour son ministre de l’intérieur et la gestion inadaptée de la délinquance puisque les taux de délinquance, en particulier avec violences, n’ont jamais été aussi forts.
L’UMP en "haut" et en "bas" est plutôt incapable d’instaurer un ordre juste apprécié de nos concitoyens, même les plus modestes.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Autres articles qui pourraient vous intéresser.