Prodi: d’une courte tête.

C’est vraiment d’une courte avance que le "professore" emporte les élections législatives et sénatoriales en Italie. Pourtant on ne peut pas dire que son adversaire n’ait pas accumulé les excès .Et pour nous la gauche française,sa coalition des gauches avait valeur d’exemple.

Alors allons chercher plus loin: dans les démocraties occidentales, les électrices et les électeurs finissent probablement par être réservé sur les promesses radicales annoncées dans les slogans de campagne, mais souvent oubliés dès le lendemain. Et puis, autre limite,ne faut-il pas aussi penser que nos amis italiens n’ont pas trouvé dans Romano Prodi l’incarnation d’espoirs.

Nous devrions ici en France méditer sur cette élection après celle d’il y a quelques mois en Allemagne. Pour les socio-démocrates, naturellemnt le programme clair et crédible est indispensable. Mais il faut aussi qu’il soit incarné par une personnalité qui reflète ces attentes.

Chez nous, les sondages tendent à prouver que sur des sujets sociétaux du quotidien comme l’éducation, la famille et la vie en collectivité, Ségolène incarne ces attentes citoyennes. La lutte des jeunes contre le CPE exprime aussi ce refus d’un futur comme simple variable d’ajustement d’une société désincarnée.

Sommes-nous prêts à y répondre?

Tous les candidats potentiels du PS ont légitimité et l’expérience pour représenter nos valeurs dans la bataille électorale de 2007. Même celui à qui beaucoup pense, sans que lui-même, révèle ses intentions.

Mais face au candidat de droite UMP, certainement le sieur SARKHOZY, nous devons faire un examen objectif des attentes sociétales. Je ne suis pas sûr que les jeunes anti-CPE espère comme solution politique le retour de Lionel, de Marie-George, Laurent, Dominique ou Jean-Pierre….

Sont-ils capables de taire leurs légitimes ambitions personnelles pour répondre aux défis des cinq années à venir?

Serions-nous à ce point sûr denotre socialisme que les exemples européens ne valent rien en France?

Attention, l’histoire peut aussi se répéter: après les mouvements sociaux de 68, les électeurs ont choisi une chambre des députés très "bleu-marine".

Sachons aussi écouter et ouvrir nos yeux, Ségolène incarne certainement le désir d’avenir de la gauche sociale-démocrate.

Qu’en pensez-vous?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Autres articles qui pourraient vous intéresser.