M’sieur le Maire, un emploi!

Il ne se passe pas un jour de permanence, lorsque je reçois de nos concitoyens qui le demandent, sans que la question de l’emploi public ne se pose.
À cela, plusieurs raisons, selon moi.
a/  Beaucoup s’imaginent et trouve normal que la "mairie" soit l’employeur n°1 pour toutes celles et tous ceux qui cherche un emploi.
b/ Beaucoup s’imagine aussi que travailler à la mairie ne requiert aucune formation spécifique. Ils sont loin d’imaginer que nous recrutons parfois, mais sur des profils de postes qualifiés (technicien avec CAP ou BEP, informaticien, spécialites en finances, spécialistes en espaces verts,policiers municipaux, puéricultrices…)
c/ Une mairie n’a hélas pas des emplois qui se crée chaque jour, nous avons déjà du personnel en poste (certains visiteurs n’hésitent pas à me demander de les faire partir pour ainsi leur donner un emploi à eux-mêmes, car me disent-ils, ils seront plus efficaces.)
d/ Enfin parmi les demandeurs la recherche d’une sécurité et d’une stabilité de l’emploi est aussi en ligne de mire.
Alors quoi de plus difficile que de dire Non, d’éviter de tomber dans la démagogie (la Mairie peut tout) que d’inviter à se former, à rencontrer la mission locale pour l’emploi des jeunes, d’aller à l’ANPE.
L’emploi est la source de difficulté pour trop de nos concitoyens, c’est une galère dont tout le monde doit sortir; l’emploi public ne peut hélas pas tout résoudre.
Alors Oui, Mesdames et Messieurs les chefs d’entreprises, ouvrez-vous aussi votre "buisness-plan" faites confiance aux jeunes, donnez-leur une perspective de prouver leurs capacités au service de l’économie .Et si chacun faisait comme la ville le fait (on vient de recruter 9 éco-gardes) alors la vie sociale serait plus sereine dans nos banlieues.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Autres articles qui pourraient vous intéresser.